Sylviane Gilmont : La Laine Fleurie

Sylviane est porteuse du projet Laine Fleurie, soutenu par Natagora, association qui souhaite enrayer la dégradation de la biodiversité et contribuer au rétablissement d’un meilleur équilibre entre l’homme et la nature, et par INTERREG- Défi-Laine.
L’objectif du projet est de trouver une solution pour valoriser la laine des éleveurs.
https://www.facebook.com/natagora
https://www.natagora.be/

Sylviane Gilmont

Laine Fleurie est un projet en faveur de la biodiversité qui met à l’honneur la laine locale !

Elle provient de moutons qui entretiennent, par pâturage, des milieux particulièrement riches en biodiversité : réserves naturelles, sites Natura 2000 et prairies à haute valeur biologique.

Ces milieux sensibles sont liés aux pratiques agropastorales traditionnelles. Ouverts par l’homme il y a des siècles pour y faire paître leurs bêtes ou produire du foin, ils accueillent de très nombreuses espèces de plantes à fleurs typiques, souvent rares, parfois menacées. Celles-ci favorisent à leur tour une grande diversité d’insectes dont l’abondance attire autant d’espèces qui s’en nourrissent.

Laine Fleurie : des éleveurs engagés

Au printemps 2019, La laine a été triée à la tonte chez 13 éleveurs de Roux Ardennais et d’Est à laine Mérinos tous impliqués dans la restauration et la préservation de milieux sensibles et particulièrement riches en biodiversité floristique.

Avec l’aide de Natagora, 500 kg de laine ont été triés à la tonte, puis lavés chez Traitex à Verviers en Belgique. Une partie a été cardée à la draperie d’Esch-sur-Sûre au Luxembourg.
Ces 13 éleveurs et Natagora imaginent et créent des produits pour valoriser la laine de ces moutons, dont « Faire soi-même Lampes en feutre » pour découvrir le feutrage à l’eau et au savon et réveiller votre créativité !